RDC : l’épidémie de rougeole en cours est "la plus grave au monde"

Cette maladie évitable a déjà fait, en 2019, plus de victimes que le virus Ebola. 

Des Congolaises dans un centre de vaccination du Nord-Kivu en 2015. 
Des Congolaises dans un centre de vaccination du Nord-Kivu en 2015.  (JUNIOR KANNAH / AFP)

La République démocratique du Congo, qui lutte contre le virus Ebola, est également confrontée à une épidémie de rougeole. Une maladie évitable qui a déjà fait plus de 5 000 morts depuis le début de l’année.

Tout le pays est touché

Si les cas d’Ebola sont en nette baisse en RDC, c'est la rougeole qui pose problème. La maladie touche l'ensemble des 26 provinces du pays, grand comme quatre fois la France. La propagation de cette infection virale est due notamment au manque de vaccination, comme le souligne l’ONU qui parle d’une épidémie "importante" et "grave".

Malheureusement, la rougeole a fait plus de victimes cette année que le virus Ebola. Nous devons faire mieux pour protéger les plus vulnérables, qui sont souvent aussi les plus difficiles à atteindreThabani Maphosa, directeur des programmes de vaccination de l'organisation GAVI

Une campagne de vaccination

Depuis le début 2019, on compte près de 250 000 cas suspects et au moins 5 000 décès en République démocratique du Congo, précise l'ONU. Il s’agit principalement d’enfants de moins de cinq ans qui n’ont pas été vaccinés ou qui n’ont pas reçu le second rappel nécessaire, sans compter le problème de malnutrition qui rend les enfants plus vulnérables.

La maladie est extrêmement contagieuse et il suffit qu'un enfant sur dix ne soit pas vacciné pour provoquer une épidémie. Or, dans certaines zones de RDC, les problèmes d’insécurité, notamment dans l’Est, entravent parfois les campagnes de vaccination.

Malgré un contexte difficile, une vaste campagne devait être lancée dans le Nord-Kivu d’abord puis dans d’autres provinces du pays pour vacciner près de 19 millions d’enfants de moins de cinq ans d’ici à la fin de l’année. Cette initiative, entièrement financée par GAVI, l’Alliance pour la vaccination, la surveillance et la gestion des cas de rougeole, devrait contribuer à mettre fin à la flambée actuelle et éliminer la rougeole en tant que menace pour la santé publique en RDC.