Un débat télévisé entre les candidats à la présidentielle en Tunisie

Pour la première fois, un débat télévisé sera organisé en Tunisie entre les candidats à la présidentielle qui aura lieu le 15 septembre 2019.

Dans un bureau de vote à Tunis lors de l\'élection présidentielle du 21 décembre 2014. L\'index gauche de l\'électrice est maculé d\'encre noire, preuve qu\'elle a voté.
Dans un bureau de vote à Tunis lors de l'élection présidentielle du 21 décembre 2014. L'index gauche de l'électrice est maculé d'encre noire, preuve qu'elle a voté. (FETHI BELAID / AFP)

Trois débats télévisés incluant les 26 candidats vont être organisés pendant la campagne de l'élection présidentielle qui aura lieu le 15 septembre. Une première dans le pays. Et un évènement rare dans le monde arabe.

Ces débats sont organisés par la chaîne de télévision nationale Wataniya, la Haute autorité de l'audiovisuel (Haica) et la commission électorale tunisienne, l'Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie), avec l'appui d'une ONG dont le but est de promouvoir la démocratie, Munathara. "On essaie de permettre aux électeurs de se faire par eux-mêmes une image plus précise de chaque candidat", a déclaré le PDG de Wataniya, Lassaad Dahech.

Le candidat Nabil Karoui est en prison

Les trois débats, d'une durée de 2h30 chacun, auront lieu au cours des trois derniers jours de la campagne, le 11, 12 et 13 septembre. Ils donneront à chacun un temps de parole équivalent et seront diffusés en direct sur Wataniya et plusieurs chaînes locales.

"C'est la première fois qu'on organise un débat politique (entre les candidats, NDLR) pendant les élections en Tunisie", a souligné le président de la Haica, Nouri Lajmi. En 2014, lors de la première présidentielle de l'après-révolution, certains candidats avaient débattu individuellement avec des électeurs.

Lors de ce deuxième scrutin démocratique au suffrage universel, 26 candidats s'affronteront. L'une des principales têtes d'affiche, Nabil Karoui, est en prison.