Lesotho : le Premier ministre accusé d'être impliqué dans l'assassinat de son épouse

Lipolelo Thabane, 58 ans, avait été tuée par balles en juin 2017, deux jours avant l'investiture de son époux au poste de Premier ministre. 

Le Premier ministre du Lesotho, Thomas Motsoahae Thabane, lors de la cérémonie de clôture du 37e sommet des chefs d\'État et de gouvernement de la Communauté de développement de l\'Afrique australe (SADC) à Pretoria, le 20 août 2017
Le Premier ministre du Lesotho, Thomas Motsoahae Thabane, lors de la cérémonie de clôture du 37e sommet des chefs d'État et de gouvernement de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) à Pretoria, le 20 août 2017 (GULSHAN KHAN / AFP)

Le chef de la police au Lesotho a accusé le Premier ministre Thomas Thabane d'être impliqué dans l'assassinat de son épouse en 2017, selon des documents transmis à la justice de ce petit pays d'Afrique australe et consultés le 6 janvier 2020 par l'AFP.

Lipolelo Thabane, 58 ans, avait été tuée par balles en juin 2017, deux jours avant l'investiture de son époux au poste de Premier ministre. Le couple était en instance de divorce depuis des années.

Dans une déclaration sous serment transmise à la justice et obtenue par l'AFP, le chef de la police Holomo Molibeli a accusé Thomas Thabane, 80 ans, d'être "impliqué" dans ce meurtre. Holomo Molibeli avait adressé au Premier ministre une lettre datée du 23 décembre 2019, où il faisait le point sur l'enquête. Il y faisait notamment état d'un appel téléphonique localisé sur le lieu du crime et passé depuis le téléphone portable de Thomas Thabane.

Le chef de la police limogé

Dans la foulée de son rapport, le Premier ministre a démis le chef de la police de ses fonctions en dénonçant une vague de "brutalités policières" constatée sous ses ordres depuis octobre 2017. Le chef de la police a réfuté ces accusations et attribué son limogeage à l'enquête sur l'assassinat de Lipolelo Thabane. La "réponse" du Premier ministre "a été de me renvoyer", a-t-il écrit dans sa déclaration sous serment.

Holomo Molibeli a saisi la justice pour obtenir l'annulation de son limogeage, suspendu le temps de la procédure judiciaire.

Interrogé par l'AFP, un porte-parole du Premier ministre, Relebohile Moyeye, s'est dit "très surpris de voir sur les réseaux sociaux une lettre que le Premier ministre n'a pas reçue" et s'est refusé à tout commentaire sur le fond.

Thomas Thabane s'était remarié quelques mois après l'assassinat de son épouse.