LA PHOTO. RDC: dans ce regard, la détresse de l'Ituri abandonnée à ses bourreaux

La petite Rachelle-Ngabausi est rescapée de l'attaque menée début 2018 par des miliciens dans son camp de déplacés internes à Bunia, dans la province de l'Ituri. Sa mère et ses trois frères ont été tués par les assaillants. L'est de la RDC est ravagé par des violences depuis de nombreuses années. Des groupes armés y pullulent et font régner la loi de la terreur en toute impunité.

Une fillette congolaise défigurée par les miliciens à Bunia (RDC). Depuis la mi-décembre 2017, environ 200.000 personnes ont été déplacées dans la province de l'Ituri en raison des violences intercommunautaires et des affrontements entre groupes armés et l'armée congolaise. Des milliers d'autres ont fui vers l'Ouganda voisin. La RDC compte quatre millions et demi de déplacés, selon l'ONU.