L'Afrique du Sud n'accueillera pas de réfugiés afghans

Alors que l'Ouganda et le Rwanda accueillent des réfugiés, l'Afrique du Sud assure ne pas en avoir les moyens.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un camp de réfugiés afghans au Pakistan, à la frontière avec l'Afghanistan, le 31 août 2021. (- / AFP)

L'Afrique du Sud a déclaré le 1er septembre qu'elle n'était "pas en mesure" d'accueillir sur son territoire des réfugiés afghans qui ont fui leur pays après la prise de contrôle de Kaboul, le 15 août, par les talibans. "Le gouvernement sud-africain n'est malheureusement pas en mesure de répondre à une telle demande", a déclaré dans un communiqué le ministère sud-africain des Affaires étrangères.

Selon le gouvernement, le système de protection sociale est déjà surchargé. "L'Afrique du Sud accueille déjà un nombre substantiel de réfugiés et est chargée de répondre à leurs besoins. La plupart d'entre eux bénéficient déjà d'une aide sociale et de soins médicaux gratuits", a souligné Clayson Monyela, le porte-parole du ministère.

Le pays a été sollicité pour accueillir temporairement, avant qu'ils ne rejoignent une destination finale, des Afghans réfugiés au Pakistan voisin, a précisé le ministère. "En termes de droit international, le bien-être des réfugiés est mieux assuré en restant dans le premier pays d'arrivée (le Pakistan) avant d'atteindre une destination finale", a estimé le ministère.

Ouganda et Rwanda font un effort

Une décision surprenante de la part de la première puissance industrielle du continent, alors que d’autres pays d'Afrique ouvrent leur portes. Ainsi l'Ouganda, également sollicité par les Etats-Unis pour accueillir des réfugiés afghans, a accepté de les recevoir. 51 personnes, hommes, femmes, et enfants sont arrivées le 25 août à bord d'un vol privé à l'aéroport d'Entebbe.

Des responsables ougandais ont déclaré que le pays accueillerait jusqu’à 2 000 personnes. Il s'agit d'un accueil provisoire, prévu pour durer trois mois, avant que ces réfugiés ne soient relocalisés vers les Etats-Unis ou une autre destination. Selon le gouvernement ougandais, l’administration américaine prendra en charge toutes les dépenses engagées.

De son côté, le Rwanda va accueillir 250 personnes. Des étudiantes, des enseignants et leurs familles d’un établissement privé pour jeunes filles, The School of Leadership Afghanistan (SOLA). SOLA qui se voulait "un modèle pour une nouvelle façon de penser et de vivre en Afghanistan", va assurer dans un premier temps un semestre de scolarité au Rwanda.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique africaine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.