Soldats tués au Burkina Faso : la nation honore ses héros

Cédric de Pierrepont (32 ans) et Alain Bertoncello (27 ans), deux soldats d'élite, ont été tués jeudi 9 mai lors de l'opération menée afin de libérer des otages français au Burkina Faso.

FRANCE 2

C'est lundi 13 mai que débutent les 48 heures d'hommages aux deux soldats français tués jeudi au Burkina Faso afin de libérer des otages. Cédric de Pierrepont (32 ans) et Alain Bertoncello (27 ans) étaient en première ligne et ont perdu la vie. Leurs corps ont été rapatriés dimanche soir dans la discrétion, et ils recevront des hommages aux Invalides dès lundi, en privé, avant l'hommage national.

Hommage national aux Invalides

"C'était quelqu'un de très humble, beaucoup trop modeste. On en savait très peu. C'est en voyant les reportages à la télévision qu'on apprend toutes les décorations qu'il avait eues. On en parlait très peu", raconte la compagne de Cédric de Pierrepont. Mardi, un hommage national sera rendu dans la cour carrée des Invalides, le panthéon des militaires, en présence du chef de l'État Emmanuel Macron.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les maîtres Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, membres du commando de marine Hubert. 
Les maîtres Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, membres du commando de marine Hubert.  (MARINE NATIONALE / AFP)