Otages au Sahel : Al-Qaïda réclame 90 millions d'euros

Selon Europe 1, le montant élevé de cette rançon bloquerait les négociations portant sur leur libération.

Pierre Legrand est l\'un des quatre otages français toujours retenus au Sahel, ici dans une vidéo mise en ligne le 8 septembre 2012. 
Pierre Legrand est l'un des quatre otages français toujours retenus au Sahel, ici dans une vidéo mise en ligne le 8 septembre 2012.  (SAHARA MEDIAS / AFP)

AFRIQUE – Quatre-vingt-dix millions d'euros. Le montant de la rançon demandée par Al-Qaïda en échange de la libération des quatre otages français toujours retenus au Sahel depuis deux ans, a été révélé jeudi 13 septembre par Europe 1.

Cette somme "astronomique (…) bloque leur libération, alors que leurs familles sont reçues ce jeudi à l'Elysée", rapporte le site de la radio. Ces salariés français du groupe Areva ont été enlevés dans la nuit 15 au 16 septembre 2010 près d'Arlit, dans le nord du Niger.

Hollande fait part de sa "détermination"

"Tout est fait, avec la plus grande détermination et responsabilité, pour qu'ils puissent retrouver, tous, leur famille et leurs proches", a assuré François Hollande aux familles des otages. Le président les a reçues pendant une heure et quart en présence du ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius. 

Dans une vidéo tournée en août et publiée samedi 8 septembre sur un site privé mauritanien d'information en ligne, les quatre Français ont de nouveau appelé à négocier pour leur libération. "Nous sommes le mercredi 29 août 2012. Cela va faire bientôt deux ans que nous sommes ici", déclare l'un d'eux. "Est-ce que vous nous avez oubliés ?"