Afrique du Sud : violences racistes et meurtrières ?

En Afrique du Sud, des émeutes xénophobes meurtrières ont tué au moins cinq personnes à Johannesburg. Les plus pauvres s'en prennent aux commerçants étrangers.

FRANCEINFO

Ils reviennent toujours plus nombreux pour piller. La police doit intervenir et tirer avec des balles en caoutchouc pour repousser les émeutiers. À Johannesburg (Afrique du Sud), la grande ville économique, depuis dimanche 1er septembre, les pillages de magasins tenus par des étrangers, des Nigérians et des Bangladais surtout, se multiplient.

"Pure criminalité"

À l'origine de cette flambée de violences, la mort de trois personnes dans l'incendie encore inexpliqué d'un bâtiment du centre-ville. Les autorités sud-africaines ont condamné ces actes criminels qui gagnent la capitale Pretoria. Pour le gouvernement, il ne s'agit pas d'actes xénophobes. "C'est de la pure criminalité. Ce sont des pillages et on les utilise comme prétexte", pour le ministre de la Police Bheki Cele. Les autorités redoutent désormais une troisième nuit d'émeutes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le 2 septembre 2019, des émeutes ont éclaté à Turffontein, dans la banlieue de Johannesburg, en Afrique du Sud.
Le 2 septembre 2019, des émeutes ont éclaté à Turffontein, dans la banlieue de Johannesburg, en Afrique du Sud. (MICHELE SPATARI / AFP)