Cet article date de plus de six ans.

Nigéria : scrutin sous haute sécurité

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Boko Haram l'avait promis, les élections nigérianes ont fait une vingtaine de morts samedi 28 mars.

Un scrutin sous haute sécurité se tient au Nigéria. Élections législatives et présidentielles se déroulent samedi 28 et dimanche 29 mars, dans ce pays le plus peuplé et le plus riche d'Afrique grâce à la manne pétrolière.

Une vingtaine de personnes tuées

Boko Haram avait promis de perturber le scrutin. Il a tenu parole. Des hommes armés ont attaqué des bureaux de vote dans le nord-est du pays. Une vingtaine de personnes ont été tuées. La police a fait exploser deux bombes qui se trouvaient à l'intérieur d'une voiture, garée à proximité d'un bureau de vote dans le sud-est du pays.
Les attaques n'ont pas empêcher 70 millions de Nigérians de se rendre aux urnes. Tôt ce matin de longues files d'attente se sont formées devant les bureaux de vote. Les familles chassées par Boko Haram veulent se faire entendre. On parle de l'élection la plus serrée depuis la fin du régime militaire en 1999. Malgré les 14 candidats, c'est entre le président sortant, Goodluck Jonathan, et l'ancien général Muhammadu Buhari que tout se joue.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.