Hommage aux victimes du Niger : une cérémonie inédite

Ils avaient entre 25 et 31 ans. Dans le pavillon d'honneur de l'aéroport d'Orly, la France a rendu hommage vendredi 14 août à six jeunes humanitaires tués au Niger dimanche 9 août. 

France 2

Ils n'ont pas voulu exposer leur douleur. Pour honorer la vocation et le dévouement de six humanitaires tués au Niger, leurs familles ont voulu une cérémonie discrète, sobre, sans bruit. Seul le Premier ministre a pris la parole vendredi 14 août. Un discours non-politique qui s'adresse aux proches. 

Un acte terroriste ?

Charline, Antonin, Nadifa, Léo et Stella sont victimes du terrorisme selon le Premier ministre. "C'est très vraisemblablement la même haine, la même lâcheté, la même inhumanité qui était à l’œuvre au Niger et au Bataclan", a précisé le Premier ministre. Tous avaient préparé cette mission avec le plus grand sérieux. Ils savaient que leur travail au plus près de la population était dangereux. Mais ils ont perdu la vie un jour de repos dans la zone réputée comme étant la moins dangereuse du pays. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean Castex donne un discours en hommage aux humanitaires français tués au Niger, le 14 août 2020.
Jean Castex donne un discours en hommage aux humanitaires français tués au Niger, le 14 août 2020. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)