Namibie : la vente d'éléphants aux enchères fait polémique

Publié
Namibie : la vente d'éléphants aux enchères fait polémique
Article rédigé par
N.Bertrand, L.Chaussoy, J.Barrère - France 2
France Télévisions

Les éléphants sont une espèce protégée qui tend à disparaître, sauf en Namibie. Dans ce pays du sud de l'Afrique, ils sont en effet nombreux, et ne font pas de cadeaux aux hommes, en attaquant les potagers et les jardins. Pour réguler leur population, le gouvernement namibien a décidé de vendre aux enchères 170 pachydermes.

Sur les immenses étendues du nord de la Namibie, il y a quelques villages perdus dans la brousse et, autour, des éléphants sauvages qui ne semblent plus les bienvenus. Les éléphants seraient trop nombreux selon le gouvernement namibien, qui a décidé d'en vendre 170 aux enchères. Une décision controversée, car l'espèce est protégée par les conventions internationales.

24 000 éléphants en Namibie selon le gouvernement

Selon le gouvernement namibien, il y aurait 24 000 éléphants dans le pays. Ils seraient même de plus en plus nombreux. Des chiffres impossibles à vérifier. Ce qui est sûr, c'est que pour certains habitants, la cohabitation avec les pachydermes est devenue un fardeau. Régulièrement au réveil, des habitants d'un village constatent les dégâts causés par les éléphants lorsqu'ils passent dans leur jardin. Leur potager est également ravagé. Ce serait pour limiter ce genre de conflits que les autorités auraient mis aux enchères ces éléphants. Les associations de protection des animaux s'insurgent contre la vente de cette espèce en danger d'extinction. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.