Île Maurice : de l'électricité renouvelable produite à partir de canne à sucre

Publié
Durée de la vidéo : 3 min
Île Maurice : de l'électricité renouvelable produite à partir de canne à sucre -
Île Maurice : de l'électricité renouvelable produite à partir de canne à sucre Île Maurice : de l'électricité renouvelable produite à partir de canne à sucre - (France 2)
Article rédigé par France 2 - N.Bertrand, L.Chaussoy, K.Le Bouquin, S.Sane
France Télévisions
France 2
La production de sucre de l'île Maurice a été divisée par trois en vingt ans. Pourtant, l'exploitation de la canne à sucre se poursuit notamment pour produire de l'électricité verte.

À l'île Maurice, il existe 40 000 hectares d'exploitations de canne à sucre, dont une partie est coupée à la main. Ce travail physique n'attire plus les jeunes mauriciens et la baisse de la main-d’œuvre a fait chuter les récoltes. Le pays produit trois fois moins de sucre qu'il y a vingt ans. Pour survivre, l'industrie de la canne s'est réinventée et une partie de la production est compensée par de grandes récolteuses automatisées.

"Une électricité locale"

En plus du sucre, la canne mauricienne sert à produire de l'électricité renouvelable. La plus grosse usine sucrière de l'île, Alteo, a lancé l'idée. La canne est broyée par des moulins. Le jus et le sucre sont extraits pour la consommation, tandis que le reste part vers une centrale électrique. La bagasse, la fibre qui ne contient plus de sucre, était auparavant considérée comme un déchet. La bagasse est à présent coulée, et la vapeur dégagée permet de faire tourner une turbine et de fabriquer de l'électricité. "C'est une électricité renouvelable, une électricité verte et une électricité locale", vante Grégory Bathfield, directeur général de l'entreprise sucrière Alteo.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.