Le Parquet national antiterroriste ouvre une enquête après le meurtre d'une touriste française au Maroc

Cette ressortissante française de 79 ans a été tuée samedi sur un marché de Tiznit à l'aide d'une arme blanche. Un suspect âgé de 31 ans a été arrêté.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La ville de Tiznit, au Maroc, le 29 novembre 2020. (AGLILEO COLLECTION / AGLILEO / AFP)

Le Parquet national antiterroriste (Pnat) a annoncé, mercredi 19 janvier, l'ouverture d'une enquête pour "assassinat en relation avec une entreprise terroriste" après le meurtre, samedi, d'une touriste française à Tiznit, dans le sud du Maroc.

Cette ressortissante française de 79 ans a été tuée sur un marché de Tiznit à l'aide d'une arme blanche. Elle résidait dans un camping proche de cette petite ville. Un suspect âgé de 31 ans a été arrêté le jour même à Agadir, à quelques kilomètres seulement du lieu du crime. Il est également soupçonné d'avoir commis "une tentative d'assassinat" d'une Belge à Agadir, selon la police marocaine. Cette dernière a été blessée à l'arme blanche et hospitalisée dans cette ville touristique. Ses jours ne sont pas en danger. L'homme avait auparavant été admis dans un hôpital psychiatrique "du 25 septembre au 25 octobre 2021", selon la police marocaine.

A la suite du meurtre de la septuagénaire, le ministère français des Affaires étrangères avait "recommandé de faire preuve de vigilance dans l'ensemble des lieux publics et lors de ses déplacements au Maroc", dans un conseil aux voyageurs posté sur le site internet de l'ambassade de France au Maroc.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Maroc

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.