Covid-19 : le Maroc allège ses restrictions pour relancer le tourisme

Le pass sanitaire reste obligatoire pour accéder au territoire marocain. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Des touristes sur la Place Jemaa el-Fnaa à Marrakech, le 12 mai 2022.  (FADEL SENNA / AFP)

Le Maroc a supprimé l'obligation du test PCR pour entrer sur son territoire afin de favoriser le retour des touristes étrangers et soutenir un secteur vital pour l'économie nationale, selon un communiqué gouvernemental"Le gouvernement marocain a décidé l'annulation de la condition du test PCR pour l'entrée sur le territoire marocain", a indiqué le bureau du Premier ministre. Cette décision est effective immédiatement. "Elle a été prise (...) en prenant en considération l'amélioration de la situation épidémiologique dans notre pays", souligne le communiqué.

Industrie touristique

Le gouvernement d'Aziz Akkanouch était sous pression des professionnels de l'industrie touristique pour sauver la saison et relancer un secteur dévasté par deux années de pandémie. "Nous somme très contents. C'est une décision qui aurait dû être prise avant mais l'essentiel est que ce soit fait", a déclaré le président de la Fédération nationale de l'industrie hôtelière (FNIH), Lahcen Zelmat. "Cela va encourager les Marocains résidant à l'étranger, qui reviennent au pays pour les vacances d'été, ainsi que les touristes étrangers", poursuit Lahcen Zelmat.

En revanche, le pass sanitaire reste obligatoire pour accéder au territoire marocain. La réouverture de l'espace aérien du Maroc, le 7 février dernier, s'était accompagné de restrictions : un pass vaccinal valide et un test PCR négatif de moins de 48 heures avant le départ. A leur arrivée aux aéroports, les voyageurs étaient en outre soumis à un test antigénique et des tests PCR étaient effectués de façon aléatoire sur les passagers. Des mesures jugées "trop contraignantes" par les voyagistes et les hôteliers.

Relancer le tourisme

Seulement 3,7 millions de touristes étrangers ont visité le Maroc en 2021 contre 13 millions en 2019, selon des statistiques officielles. Le tourisme faisait près de 7% du PIB marocain en 2019. Selon le ministère du Tourisme, le Maroc a encaissé un peu plus de 34 milliards de dirhams (3,2 milliards d'euros) de recettes touristiques en 2021, soit plus de deux fois moins qu'en 2019 (80 milliards de dirhams). La tendance haussière se confirme, affirme le site économique Medias24 qui publie les chiffres des arrivées au Maroc en 2022. Ainsi, entre le 7 février, date de la réouverture de son espace aérien, et fin avril, le Royaume a vu 1,45 million de personnes fouler son sol, dont la moitié de Marocains résidant à l'étranger. 

Le gouvernement a lancé en début d'année un plan d'urgence de deux milliards de dirhams (près de 190 millions d'euros) afin de préserver les emplois et permettre aux entreprises touristiques de faire face aux contraintes financières dues à l'interruption de leurs activités. Un plan jugé trop timide par des acteurs du secteur.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Maroc

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.