Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo La France intervient au Mali contre les islamistes

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Francetv info
Article rédigé par
France Télévisions

L'opération "Serval" a été lancée par l'armée française, sur ordre de François Hollande, vendredi après-midi, en appui des forces maliennes pour "lutter contre des éléments terroristes" qui menacent, selon Paris, l'existence même du Mali.

L'opération a été baptisée Serval, du nom d'un petit félin du désert. Lancée vendredi 11 janvier au Mali, sur ordre de François Hollande, elle a pour objectif de venir en appui de l'armée malienne afin d'enrayer l'offensive des islamistes venus du Nord et menaçant de marcher sur le Sud et la capitale Bamako.

Des avions de chasse venant du Tchad, où la France participe à l'opération Epervier, ont procédé à des frappes aériennes contre les colonnes jihadistes, vendredi 11 et samedi 12 janvier, tandis que des appareils de surveillance ont décollé du Sénégal, où la France compte en permanence quelques centaines de militaires.

Des troupes françaises ont également été déployées dès vendredi soir dans la capitale malienne Bamako, où quelques centaines de soldats français sont notamment chargés de protéger quelque 6 000 de leurs compatriotes.

L'opération franco-malienne a permis de faire reculer les rebelles "de plusieurs dizaines de kilomètres", selon Paris, qui précise que la ville stratégique de Konna n'a toutefois "pas été formellement reprise" aux jihadistes même si une partie d'entre eux a quitté les lieux.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.