VIDEO. La France à l'offensive au Mali contre les islamistes

Un pilote de l'armée de l'air a trouvé la mort dans l'intervention des forces françaises vendredi au Mali pour repousser les islamistes qui occupent le nord du pays.

France 2 - Franck Genauzeau

La France a poursuivi samedi 12 janvier ses bombardements aériens contre les rebelles islamistes qui occupent le nord du Mali. La veille, sur ordre du président François Hollande, l'opération "Serval", du nom d'un petit félin du désert, a été lancée par l'armée française en appui des forces maliennes pour "lutter contre des éléments terroristes" qui menacent, selon Paris, l'existence même du Mali. 

Au cours de la première mission menée vendredi après-midi, un pilote de l'armée de l'air a trouvé la mort dans l'intervention a annoncé samedi le ministre de la Défense, Jean-Yves le Drian. Avant l'intervention aérienne, la France avait envoyé une unité à Mopti, la ville menacée par l'avancée des rebelles et qui constitue un verrou important sur la route de la capitale, Bamako, a précisé le ministre.

L'opération franco-malienne a permis de faire reculer les rebelles "de plusieurs dizaines de kilomètres", selon Paris, où l'on précise que la ville stratégique de Konna n'a toutefois "pas été formellement reprise" aux islamistes même si une partie d'entre eux a quitté les lieux.

Des soldats français embarquent pour le Mali sur la base de Ndjamena (Tchad), le 12 janvier 2013.
Des soldats français embarquent pour le Mali sur la base de Ndjamena (Tchad), le 12 janvier 2013. (ECPAD / AFP)