VIDEO. La crainte des habitants de la région de Diabali face aux islamistes

La ville a été prise lundi par les jihadistes, poussant les habitants à l'exil.

France 2 - Gérard Grizbec, Frédéric Ranc, Sylvain Barral

La prise de Diabali par les islamistes, lundi 14 janvier, a surpris. Alors même qu'on les pensait en déroute après les frappes de l'armée française, les jihadistes menés par l'un des chefs d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) ont pris le contrôle de cette petite ville du centre du Mali, située dans la partie du pays contrôlée par Bamako.

Cette avancée a fait fuir de nombreux habitants de la région, qui craignent d'être pris pour cible. Nos confrères de France 2 Gérard Grizbec, Frédéric Ranc et Sylvain Barral se sont rendus à Ségou, à 150 kilomètres de Diabali. Ils y ont rencontré des réfugiés qui ont pu s'enfuir à temps, mais craignent pour leurs familles restées sur place. Celles-ci sont le plus souvent terrées chez elles, par peur des islamistes et des bombardements.

Des habitants de Diabali sont réfugiés à Ségou, mardi 15 janvier 2013 après la prise de la ville par les islamistes.
Des habitants de Diabali sont réfugiés à Ségou, mardi 15 janvier 2013 après la prise de la ville par les islamistes. (FRANCETV INFO / FRANCE 2)