Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Grande première médicale à Bamako : une fillette opérée à cœur ouvert

A Bamako, au nouveau bloc opératoire financé par l’association La Chaîne de l’Espoir grâce à un don exceptionnel, c'est le jour J. Le 10 septembre 2018, une équipe franco-malienne a réalisé la première opération pédiatrique à cœur ouvert au Mali. Dans "Envoyé spécial", voici les images de cette grande première.

ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2

A Bamako, dans le nouveau bloc opératoire financé par l’association La Chaîne de l’Espoir grâce à un don exceptionnel, c'est le grand jour. Le premier enfant opéré à cœur ouvert au Mali est une petite fille de 6 ans qui s'appelle Fanta. Autour d'elle, une équipe médicale française et des soignants maliens en formation. Ils vont raccorder un ensemble de tuyaux aux veines de l'enfant endormie. Une machine se chargera de faire circuler et d'oxygéner le sang en dehors du corps de Fanta, à la place de son cœur et de ses poumons.

L'étape suivante est cruciale : arrêter le cœur. Un produit transparent maintenu à 4 degrés stoppe et protège l'organe. Le cœur de Fanta ne bat plus, mais elle reste en vie : c'est la machine qui prend le relais.

Le nouveau bloc va permettre de une à deux opérations à cœur ouvert par jour

Fanta est opérée pour une CIA (communication interauriculaire), un trou de 32 millimètres dans le cœur qui laissait passer le sang et épuisait ses poumons. Le chirurgien français Olivier Baron le colmate en quelques minutes. Puis il fait repartir le cœur et l'irrigue à nouveau. Après un incident stressant (la poche contenant le liquide de cardioplégie est tombée, il a fallu faire vite pour la "rebrancher" à la petite fille avant que le chirurgien ne coupe la circulation sanguine au niveau de l'aorte), l'intervention a réussi. Elle a duré deux heures. Le cœur de Fanta est resté arrêté pendant vingt minutes.

La petite fille a pu sortir de l'hôpital quelques jours plus tard. Le bloc financé par la Chaîne de l'Espoir va permettre de pratiquer une à deux opérations par jour. D'ici deux ou trois ans, les équipes maliennes seront autonomes, et les bénévoles de l'association pourront repartir.

Extrait de "L'héritière et les enfants de Bamako", un reportage diffusé dans "Envoyé spécial" le 15 novembre 2018.

Grande première médicale à Bamako : une fillette opérée à cœur ouvert
Grande première médicale à Bamako : une fillette opérée à cœur ouvert (ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2)