VIDEO. Mali. Combats violents entre jihadistes et soldats à Gao

Le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) a affirmé avoir envoyé des combattants dans la plus grande ville du Nord-Mali.

EVN

A Gao, des combats violents, entamés dans la nuit de mercredi 20 à jeudi 21 février entre des soldats nigériens et des groupes islamistes armés, se poursuivaient jeudi dans la journée. Ils mettent aux prises des soldats maliens appuyés par l'armée française.

Le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), un groupe islamiste, a affirmé avoir envoyé des combattants à Gao, la plus grande ville du nord du Mali. "Nos combattants sont entrés mercredi à Gao", a déclaré leur porte-parole. "Nos troupes ont reçu l'ordre d'attaquer. Si l'ennemi est plus fort, nous allons reculer pour mieux revenir, jusqu'à la libération de Gao", a-t-il ajouté, sans préciser le nombre de jihadistes envoyés

Le Mujao occupait totalement Gao depuis fin juin 2012 avant d'en être chassé temporairement lors de l'entrée des soldats français et maliens dans la ville le 26 janvier. Les 8 et 9 février, Gao, située à 1 200 km au nord-est de Bamako, a été le théâtre des deux premiers attentats-suicides de l'histoire du Mali.

Capture d\'écran de combats entre des soldats et des jihadistes à Gao (Mali), jeudi 21 février 2013.
Capture d'écran de combats entre des soldats et des jihadistes à Gao (Mali), jeudi 21 février 2013. (FRANCETV INFO / EVN)