VIDEO. A Diabali, soldats français et maliens poursuivent leur traque des jihadistes

Le capitaine Samasa, qui dirige le contingent de l'armée malienne sur place, est confiant sur l'avancée de ses troupes.

APTN

L'armée française et les soldats maliens sont entrés, lundi 21 janvier, à Diabali, verrou stratégique au centre du Mali, une ville qui était sous le contrôle des islamistes. Des pick-up calcinés jonchent les rues de la ville. Le capitaine Samasa, qui dirige le contingent de l'armée malienne sur place, est confiant sur l'avancée des soldats, mais il reste sur ses gardes : "L'aide des avions de reconnaissance français nous rassure, il faut fouiller encore pour trouver les nids d'ennemis", explique-t-il. Soldats français et maliens ont avancé avec prudence, craignant la présence de mines ou de pièges, et recherchant des caches d'armes et des stocks de munitions.

La population a salué l'arrivée des soldats et la vie reprend peu à peu, tout juste une semaine après la chute de la ville, qui était aux mains des islamistes armés

A Diabaly (Mali), le 21 janvier 2013.
A Diabaly (Mali), le 21 janvier 2013. (ISSOUF SANOGO / AFP)