Cet article date de plus d'un an.

Militaires tués au Mali : les circonstances du drame

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Militaires tués au Mali: les circonstances du drame
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Alors qu'ils pourchassaient des jihadistes, 13 militaires français ont perdu la vie dans la collision de deux hélicoptères lundi 25 novembre.

Jamais l'armée française n'avait connu un évènement aussi meurtrier depuis qu'elle est engagée au Sahel : 13 militaires ont trouvé la mort lundi 25 novembre au Mali, dans la collision de deux hélicoptères. "C'est avec une profonde tristesse et une grande émotion que nous avons appris la mort des 13 militaires qui étaient à leur bord, 13 militaires exceptionnels, 13 héros, morts pour la France", a déclaré la ministre des Armées Florence Parly.

Renfort aérien

Il est un peu plus de 18 heures lundi 25 novembre, aux confins du Mali, du Niger et du Burkina-Fasso, à 20 km au sud d'Indélimane. Au sol, des commandos parachutistes pourchassent un groupe de jihadistes, qui se déplace en pick-up et moto. Il fait nuit noire, le combat s'engage. Les militaires français demandent un renfort aérien. Un hélicoptère de transport Cougar, puis deux hélicoptères d'attaque Tigres arrivent. Dix minutes plus tard, les deux appareils se percutent, sans que l’on sache encore pourquoi : 11 militaires étaient à bord du Cougar, deux à bord d'un des deux Tigres. Aucun n'a survécu. Une enquête a été ouverte et les boîtes noires ont été récupérées.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Mali

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.