Cet article date de plus de huit ans.

Mali : selon sa femme, le jihadiste français "n'a pas tué"

Europe 1 a rencontré la femme de Gilles Le Guen, alias Abdel Jelil, arrêté au Mali dimanche dernier.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Capture d'écran d'une vidéo de l'agence mauritanienne Sahara Media montrant le jihadiste français Gilles Le Guen, le 9 octobre 2012. ( AFP PHOTO / FAMILLE RODRIGUEZ)

"Mon mari, dans sa vie, c’est pas un mec qui tue pour n’importe quoi ou n’importe qui." Au micro d'Europe 1 vendredi 3 mai, l'épouse de Gilles Le Guen, le jihadiste français arrêté dans la nuit de dimanche à lundi 29 avril dans le nord du Mali, défend son conjoint. 

"C'est un mec qui est un peu mystique", explique celle qui vit désormais avec leurs cinq enfants dans l'ouest de la France. Selon Europe 1, elle se dit jihadiste comme son mari mais assure que "non, il n'a pas tué parce que peut-être ce n'est pas son destin ou peut-être qu'il n'a pas trouvé de raison pour tuer". Il n'a pas non plus combattu l’armée française au Mali, explique-t-elle, en précisant : "Il a décidé qu’il n’allait pas faire la guerre, il a dit que ça n’avait pas de sens."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Mali

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.