Mali, les ventres vides de Ségou

Dans cette région malienne, la malnutrition est un fléau. Elle touche une personne sur dix. En cause, notamment : l'insécurité et la sécheresse

FRANCE24

Au centre de santé de Ségou au Mali, Lala refuse de boire son lait thérapeuthique.
La petite fille d'un an et demi est en situation de malnutrition aigüe sévère.
Sa mère, Fatoumata, ne trouve pas assez de nourriture pour elle.

"Il y a des années où il pleut beaucoup et des années de sécheresse.
C'est pourquoi les hommes sont souvent obligés de partir du village.
Ils s'exilent et ensuite nous nous débrouillons avec ce qu'ils nous ramènent".

Cette situation s'explique par le manque de pluie et les mauvaises récoltes de l'année 2017. Mais surtout par la montée de l'insécurité dans la région. C'est en tout cas l'avis du docteur Morica Traoré, responsable nutrition du district sanitaire de Ségou.

"Derrière le fleuve, la sécurité n'est pas suffisamment assurée, ce qui va empêcher les parents de s'occuper réellement de leurs activités champêtres ou d'élevage"

Dans la région de Ségou, 11% de la population souffre de malnutrition aiguë. 
Du jamais vu depuis 10 ans.