Libération de Sophie Pétronin : près de quatre ans passés en captivité

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Libération de Sophie Pétronin : près de quatre ans passés en captivité
France 2
Article rédigé par
F. Beaudonnet, S. Ripaud - France 2
France Télévisions

Sophie Pétronin, humanitaire de 75 ans, a été libérée, jeudi 8 octobre. Elle aura passé près de quatre ans aux mains de ses ravisseurs. Elle avait été enlevée dans le nord du Mali alors qu’elle dirigeait une ONG d’aide à l’enfance.

Pendant vingt ans, Sophie Pétronin a consacré sa vie à aider les enfants souffrant de malnutrition et les orphelins du Mali, où elle vivait depuis 2001. Celle laborantine de formation, libérée jeudi 8 octobre, avait créé un dispensaire à Gao, dans le nord du pays. C’est devant son dispensaire, en plein jour, qu’elle a été enlevée, le 24 décembre 2016, par un groupe djihadiste, proche d’Al-Qaïda. En quatre ans, les ravisseurs de Sophie Pétronin ont donné à deux reprises des preuves de vie. La dernière fois, en 2018, dans une vidéo. L’otage y apparaît amaigrie, épuisée.

Près de 1 400 jours de captivité

Depuis le début de sa captivité, la famille de Sophie Pétronin n’a jamais baissé les bras. Son fils s’est rendu plusieurs fois sur place à Gao pour mener sa propre enquête. Car il a alors le sentiment que le gouvernement français ne se donne pas les moyens pour faire libérer sa mère. "On sait que les autorités françaises ont envoyé un émissaire et on sait que ce dernier est revenu, non seulement dans l’échec, mais les djihadistes ont dit à cet émissaire que ce n’était pas la peine de revenir", expliquait Sébastien Chadaud en décembre 2019. La captivité de Sophie Pétronin aura duré près de 1 400 jours. Elle était la dernière otage française dans le monde.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.