VIDEO. Gilberto Rodrigues-Leal, le retraité baroudeur

Le groupe islamiste Mujao a annoncé mardi 22 avril au soir la mort de Gilberto Rodrigues-Leal, l'un des deux otages français retenus au Mali.

Gilberto Rodrigues-Leal avait été enlevé le 20 novembre 2012 à la frontière de la Mauritnaie et du Mali. Ce retraité baroudeur de 63 ans traversait l'Afrique en camping-car. Un an après son enlèvement, les habitants de son village de Langogne, en Lozère se mobilisaient, et sa famille, qui estimait "très important de médiatiser les otages", sortait du silence. La dernière et unique preuve de vie de Gilberto Rodrigues-Leal remontait au 26 novembre 2012 : c'est une vidéo sur laquelle il apparaissait en bonne santé. 

Mardi 22 avril 2014, le Mujao, groupe jihadiste qui le détenait, a annoncé son décès à l'AFP. Le Quai d'Orsay avait fait part depuis plusieurs mois de ses inquiétudes à la famille de l'otage. Selon le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, le communiqué du Mujao "conduit malheureusement aujourd'hui à penser que M.Rodrigues-Leal est probablement décédé, bien qu'aucune preuve matérielle ne puisse encore nous autoriser à le confirmer".

 

Il ne reste aujourd'hui plus qu'un seul otage français retenu au Mali : Serge Lazarevic, enlevé lui aussi en novembre 2012.

Extrait de la vidéo où apparait Gilberto Rodriguez Leal publié le 26 novembre 2012 par Mujao.
Extrait de la vidéo où apparait Gilberto Rodriguez Leal publié le 26 novembre 2012 par Mujao. (HO / ALAKHBAR)