Cet article date de plus de quatre ans.

Mali : preuve de vie d’une otage française

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Mali : preuve de vie d’une otage française
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Agée de 72 ans, la Française Sophie Pétronin était à la tête d’une association d’aide à l’enfance lorsqu’elle a été enlevée à Gao, dans le nord du Mali, le 24 décembre 2016.

Ce dimanche la Française Sophie Pétronin, enlevée à Gao, dans le nord du Mali, le 24 décembre 2016, est apparue dans une vidéo de propagande. Des images diffusées via les réseaux sociaux par un groupe terroriste affilié à Al-Qaïda, dans lesquelles cinq autres otages apparaissent. A la fin de la vidéo avec les otages, un terroriste s’adresse en anglais au gouvernement et se dit ouvert aux négociations.

Un état de santé inquiétant

Sophie Pétronin est un médecin nutritionniste de 72 ans. Depuis quinze ans, elle venait en aide aux enfants mal nourris à Gao. Dans le message diffusé cette nuit, elle dit avoir des problèmes de santé. Sa famille, très inquiète, presse les autorités d’agir. "À 72 ans, on ne peut pas endurer ce genre de souffrance. Il faut sortir de là rapidement. On a perdu beaucoup de temps", regrette Sébastien Chadaud-Pétronin, fils de Sophie Pétronin. A ce jour, Sophie Pétronin est la dernière otage française officiellement retenue dans le monde.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre au Mali

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.