Cyclone Batsirai : des dégâts considérables à Madagascar, avec des rafales à plus de 200 km/h

Publié Mis à jour
Cyclone Batsirai : des dégâts considérables à Madagascar, avec des rafales à plus de 200 km/h
FRANCE 2
Article rédigé par
C. Vérove, S. Korwin - France 2
France Télévisions

Des vents très puissants et des inondations ont frappé de plein fouet Madagascar, réduisant à néant de nombreuses habitations. Dimanche 6 février, dans certaines zones, il n'y a plus eau ni électricité. Dix personnes sont décédées.

La puissance du cyclone Batisirai a emporté des maisons en front de mer dans la localité de Mananjary, à Madagascar. Les toits ont été soufflés, les habitations dévastées. Dimanche 6 février, les habitants doivent enjamber les décombres pour tenter de sauver ce qu’il reste. "Ici, presque 95 % de la ville a été détruite, pour ne pas dire 100 %. La route est coupée, la mer est montée. On implore l’État de venir nous secourir au plus vite", réagit Fana, un habitant. Dans la nuit, la côte est de Madagascar a été frappée par des rafales de vent jusqu’à 235 km/h.

Le risque d’une crise majeure

50 000 personnes n’ont plus de foyer, et doivent désormais se réfugier où ils le peuvent, chez des amis ou de la famille qui ont encore un toit. Dix personnes sont décédées, certains n’ont plus d’eau ni d'électricité. Plus au sud aussi, à Mamakara, les dégâts sont énormes, un pont s’est effondré et l’hôtel d’une famille a été dévasté. Les distributions de nourriture s’organisent, alors que la reconstruction risque d’être lente. Les associations craignent une crise majeure.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.