Cet article date de plus de six ans.

Libye : «nouveau sanctuaire» de Daech ?

L’organisation Etat islamique profite des divisions politiques et du chaos généralisé en Libye pour renforcer sa présence dans l’est du pays. Un an après l’allégeance d’un groupe islamiste libyen au «califat», les djihadistes semblent bien implantés.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Parade de 4X4 de Daech en Libye (DR)

L’Est libyen est-il devenu le nouveau point de chute des djihadistes de Daech ? Le ministre libyen des Affaires étrangères est très inquiet.
«Nous avons des informations fiables selon lesquelles le commandement des l’Etat islamique demande aux nouvelles recrues de se diriger vers la Libye, et non plus la Syrie, surtout depuis les frappes russes», a souligné Mohamed Dayri dans une interview à l’AFP, le 17 novembre 2015. Lors de son passage à Paris, après les attentats du 13 novembre, il a appelé la communauté internationale à inclure la Libye dans la lutte contre l’organisation terroriste.   
 
Raid américain dans l’Est libyen
L’armée américaine avait lancé le 13 novembre 2015 un raid aérien contre Daech à Derna dans l’Est libyen. Selon le Pentagone, les frappes, planifiées avant les attaques de Paris, ont permis de tuer le chef du groupe Etat islamique, un irakien prénommé Wissam Najm al-Zoubaïdi (Abou Nabil), ancien membre d’Al-Qaïda.

«Sa mort va réduire la capacité de l’organisation en Libye, notamment dans le recrutement de nouveaux membres, l’établissement de nouvelles bases et la planification d’attentats à l’extérieur contre les Etats-Unis», a déclaré Peter Cook, porte-parole du département américain de la Défense.
 
4000 à 5000 hommes
Le chef de la diplomatie libyenne s’est félicité de cette action qu’il trouve néanmoins insuffisante. Depuis l’implantation officielle de Daech en Libye, fin octobre 2014, les rangs des djihadistes ne cessent de grossir et compterait aujourd’hui entre 4000 et 5000 hommes, selon les estimations du responsable libyen. Des combattants étrangers pour la plupart avec notamment des Tunisiens, des Soudanais et des Yéménites.

CARTE LIBYE (AFP/LF)

Une présence dans plusieurs régions
L’organisation Etat islamique est très présente à l’Est. Daech contrôle la ville de Syrte et s’est implanté dans plusieurs régions comme Derna et Benghazi où ils font régner la terreur.
«Des groupes armés ayant prêté allégeance au groupe ont pris le contrôle et consolidé leur emprise sur des portions du territoire libyen commettant des abus graves dont des exécutions sommaires sur la base de leur religion», affirme un rapport de l’ONU publié le 16 novembre 2015.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Libye

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.