Contrainte d'épouser son violeur, une jeune Marocaine se suicide

Amina Al Filali, 16 ans, s'est donné la mort parce qu'elle avait été contrainte de se marier avec l'homme qui l'avait violée.

Samah Soula - France 2

Le suicide d'Amina Al Filali, 16 ans, a bouleversé le Maroc. Cette jeune fille a été contrainte d'épouser l'homme qui l'avait violée, et s'est donné la mort le 10 mars à Larache, près de Tanger. En effet, le Code pénal marocain permet de ne pas poursuivre un violeur qui se marie avec sa victime. Plusieurs manifestations ont été organisées ces derniers jours pour dénoncer le refus des traditionalistes de faire évoluer la situation des femmes dans le pays.

Manifestation à larache près de Tanger (Maroc) en faveur de Amina Al-Filali le 15 mars 2012
Manifestation à larache près de Tanger (Maroc) en faveur de Amina Al-Filali le 15 mars 2012 (ABDELHAK SENNA / AFP)