Cet article date de plus de cinq ans.

Le Kenya brûle des tonnes d'ivoire pour lutter contre le braconnage

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Les éléphants menacés par le trafic d'ivoire en Afrique
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Le trafic d'animaux est un véritable fléau en Afrique. Eléphants et rhinocéros sont notamment traqués pour leur ivoire. Le Kenya tente d’envoyer un message clair aux trafiquants en détruisant une centaine de tonnes d'ivoire.

Les autorités kényanes ont détruit 105 tonnes d'ivoire dans un brasier géant, ce samedi 30 avril. Il s'agit là du plus grand stock de défenses d'éléphant jamais détruit. Cinq pour cent du stock mondial sont ainsi partis en fumée.

Un geste fort pour lutter contre le braconnage des éléphants. "Ce que l'on veut faire avant tout, c'est marquer les esprits (...), nous voulons seulement voir l'ivoire sur des éléphants vivants", déclare Robin Hollister, chef des pompiers.

Le commerce d’ivoire interdit en France, annonce Royal

Aux côtés des présidents kényans et gabonais, la ministre française de l'Environnement et présidente de la Cop21, Ségolène Royal, a fait le déplacement à Nairobi ce weekend pour annoncer aux caméras du monde entier l'interdiction de tout commerce d'ivoire sur le territoire français. "La moitié de la population des éléphants africains a disparu en 10 ans. C'est un crime insupportable", a déclaré Ségolène Royal.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Afrique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.