L'ex-président tunisien Ben Ali condamné à cinq ans de prison

Un tribunal militaire l'a condamné par contumace, notamment pour des actes de torture.

Le président déchu Zine El-Abidine Ben Ali, à l\'Assemblée nationale, à Tunis (Tunisie), le 12 novembre 2009.
Le président déchu Zine El-Abidine Ben Ali, à l'Assemblée nationale, à Tunis (Tunisie), le 12 novembre 2009. (FETHI BELAID / AFP)

Réfugié en Arabie saoudite, le président tunisien déchu Zine El-Abidine Ben Ali a été condamné par contumace à cinq ans de prison, a annoncé mercredi 30 novembre la justice militaire de son pays. La défense compte faire appel du jugement.

Dans ce premier procès devant le tribunal militaire permanent de première instance de Tunis, Ben Ali était jugé pour l'arrestation et la torture d'officiers de l'armée accusés de coup d'Etat contre son régime dans l'affaire dite "Baraket Essahel", dont les faits remontent à 1991.

Ben Ali fait l'objet de dix-huit actions en justice, notamment pour homicides volontaires, complot contre la sûreté de l'Etat, usage et trafic de drogue. Il cumulait déjà des condamnations à soixante-six ans de prison et fait l'objet avec son épouse, Leila Trabelsi, d'un mandat d'arrêt international.