Cet article date de plus de neuf ans.

Il contracte l'Ebola en volant un téléphone portable

Il a dérobé le téléphone d'un patient contaminé par le virus mortel dans un hôpital ougandais.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des membres de l'Organisation mondiale de la santé portent des tenues de protection avant de pénétrer dans l'hôpital ougandais de Kagadi, le 28 juillet 2012. (ISAAC KASAMANI / AFP)

AFRIQUE - C'est bien connu, le crime ne paie pas. Il peut même vous coûter la vie. En dérobant un téléphone portable dans un hôpital ougandais de Kagadi, le voleur, un homme de quarante ans, ne se doutait pas qu'il allait contracter l'Ebola, raconte le Huffington Post (article en anglais). Il s'était pourtant introduit dans une aile protégée où plusieurs personnes contaminées par le virus mortel étaient en quarantaine.

L'homme est donc reparti avec un téléphone d'une valeur de 23 dollars (18 euros)… et l'Ebola. Recherché par la police, il a finalement été admis dans ce même hôpital de Kagadi, après avoir développé des symptômes du virus, rapporte le quotidien ougandais Daily Monitor (article en anglais).

L'Ebola peut se transmettre par contact avec les liquides organiques d'une personnes infectée, comme la salive, le sang, ou même la transpiration, d'après de récentes études. La mort intervient quelques semaines après la contamination, par choc cardio-respiratoire, après de violentes hémorragies généralisées.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Afrique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.