Guinée : la France condamne la tentative de putsch et appelle à la libération du président Alpha Condé

Le Quai d'Orsay a réagi par communiqué dans la soirée au coup de force de militaires dans la journée.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des militaires guinéens célèbrent leur coup d'état en défilant à Conakry, la capitale de la Guinée, le 5 septembre 2021. (CELLOU BINANI / AFP)

La France "condamne la tentative de prise de pouvoir par la force" en Guinée et appelle à "la libération immédiate et sans condition du président Alpha Condé", selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères publié dimanche 5 septembre dans la soirée. Des officiers des forces spéciales guinéennes ont affirmé, plus tôt dans la journée, avoir capturé le chef de l'Etat Alpha Condé et annoncé "dissoudre" les institutions, mais une grande confusion règne à Conakry sur qui est maître de la situation.

Le ministère de la Défense guinéen a pour sa part assuré avoir repoussé l'attaque des forces spéciales contre la présidence, malgré la diffusion d'une vidéo montrant le président Condé entre les mains des putschistes. Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a condamné sur Twitter ce "coup de force" et demandé la libération "immédiate" d'Alpha Condé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guinée

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.