Ethiopie: portraits des anciens de Lalibela, gardiens de la foi chrétienne

Des portraits signés par le photographe espagnol Roberto Pazzi.

Le photographe espagnol Roberto Pazzi s’est rendu à Lalibela (nord de l’Éthiopie), l'une des villes les plus sacrées du pays. Il en a ramené des portraits magnifiques d’anciens, de prêtres, de pèlerins, tous gardiens de traditions chrétiennes orthodoxes ancestrales.

Lalibela, inscrite au patrimoine culturel de l'humanité de l’Unesco en 1978 est célèbre pour ses onze églises monolithiques réalisées entre le 12e et 13e siècle. "Ces monuments fantastiques auraient été taillés dans la roche au temps du roi et saint Gebre Meskel Lalibela (qui régna de 1181 environ à 1221), dont le royaume chrétien survécut à la chute de l’empire d’Axoum qui dominait la région depuis le 3e siècle av. J.-C. Cet empire, qui commerçait avec la Syrie et la Palestine et se trouvait au contact de l’Égypte copte, au nord, avait adhéré au christianisme dès le IVe siècle de notre ère", précise dans l’un de ses reportages le magazine GEO.

Le christianisme est très vivant aujourd'hui en Ethiopie, après avoir survécu à quinze ans de communisme sous Mengistu Haile Mariam, le dictateur renversé en 1990. (…) Près de 45% des Ethiopiens sont membres de l'Église orthodoxe, contre 34% de musulmans", déclare Mary Anne Fitzgerald, citée sur le site Slate, dans son livre publié en 2017 "Ethiopia, The Living Churches of an Ancient Kingdom".

Fin juillet 2018, après 27 ans de schisme, les deux branches rivales de l'Eglise orthodoxe éthiopienne se sont réconciliées. "L’Eglise orthodoxe éthiopienne Tewahedo s’était scindée en deux en 1991 après la nomination d’un nouveau patriarche suite à l’arrivée au pouvoir du Front démocratique révolutionnaire des peuples éthiopiens (EPRDF) et à la fin du brutal régime militaro-marxiste du Derg (Gouvernement militaire provisoire de l'Éthiopie socialiste)", précise Jeune Afrique.

16
Des centaines de prêtres orthodoxes officient à Lalibela. ROBERTO PAZZI / SIPA
26
Il existe de nombreuses formes de croix, selon la région. ROBERTO PAZZI / SIPA
36
Un ancien lit des textes sacrés en guèze, langue de la liturgie éthiopienne. ROBERTO PAZZI / SIPA
46
Un ancien avec un plat pour cuire l'injera (crêpe), utilisé lors de cérémonies. ROBERTO PAZZI / SIPA
56
Les anciens veillent à la sauvegarde… ROBERTO PAZZI / SIPA
66
…des rituels de l’Eglise orthodoxe éthiopienne. ROBERTO PAZZI / SIPA