Cet article date de plus de sept ans.

Les Etats-Unis suspendent une partie de leur aide à l'Egypte

Un geste de représailles après la sanglante répression contre les partisans du président déchu Mohamed Morsi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un manifestant observe un hélicoptère de l'armée égyptienne, le 2 juillet 2013, au Caire. Les Etats-Unis ont annoncé le 9 octobre 2013 qu'ils ne livreront plus d'hélicoptères Apache à l'Egypte. (MAHMUD KHALED / AFP)

C'est un geste important et symbolique. Les Etats-Unis suspendent la majeure partie de leur aide militaire à l'Egypte, mercredi 9 octobre. Plus d'hélicoptères Apache, ni de chasseurs F-16 et de pièces pour les chars M1A1 Abrams. Washington va aussi geler "son assistance financière au gouvernement en attendant des progrès crédibles vers un gouvernement civil démocratiquement élu", a indiqué la porte-parole du département d'Etat dans un communiqué.

En clair, Washington réprimande ainsi les nouvelles autorités militaires en Egypte pour la sanglante répression contre les partisans du président déchu Mohamed Morsi. Or, depuis les accords de Camp David en 1978, Le Caire était considéré comme un allié des Américains dans une région mouvementée et très stratégique.

Un coup d'Etat ?

Quoi qu'il en soit, cette décision risque d'être lourde de conséquences pour le pays exsangue après plus de deux ans d'instabilité. Le tourisme s'est effondré et le pays est dans une situation économique dramatiqueLes Etats-Unis versaient jusque-là, 1 milliard d'euros chaque année à l'armée égyptienne. On ignore le montant exact du gel.

Après le renversement de Mohamed Morsi, des élus s'étaient élevés pour dénoncer un coup d'Etat, incompatible légalement avec une aide américaine. Les Etats-Unis n'ont jamais qualifié le renversement du président issu des Frères musulmans de "coup d'Etat", mais ils ont condamné une répression "lamentable", réclamé la levée de l'état d'urgence et des élections démocratiques en 2014 A la mi-août, Washington avait déjà annulé des exercices militaires conjoints avec l'Egypte et reporté la livraison de quatre avions de combat F-16 à l'armée égyptienne.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.