Egypte : des manifestants refusent qu'un islamiste dirige la Constituante

La nomination d'un membre des Frères musulmans à la tête de la commission chargée d'écrire la Constitution a fait descendre des centaines de Cairotes dans la rue.

APTN

Des centaines de manifestants ont battu le pavé au Caire (Egypte) mercredi 28 mars, scandant des slogans contre le Conseil suprême des forces armées et demandant une Constitution élaborée pour tous les Egyptiens. Les protestataires refusent la nomination d'un haut dirigeant des Frères musulmans, Saad Katatni, issu du parti de la justice et de la liberté (PLJ), la façade politique de la confrérie, à la tête de la commission chargée de rédiger la future Constitution égyptienne.

Samedi, le Parlement, à majorité islamiste, a élu les cent membres de la commission constituante. Depuis, une vingtaine ont démissionné pour protester contre le poids des islamistes dans l'assemblée. Les laïques réclament une commission plus équilibrée, redoutant que la mainmise des islamistes n'aboutisse notamment au renforcement de la référence à la charia (loi islamique) dans la législation.

Manifestation mercredi 28 mars 2012 au Caire contre la nomination d\'un membre des Frères musulmans à la tête de la commission chargée de rédiger la future constitution égyptienne
Manifestation mercredi 28 mars 2012 au Caire contre la nomination d'un membre des Frères musulmans à la tête de la commission chargée de rédiger la future constitution égyptienne (GIANLUIGI GUERCIA / AFP)