Cet article date de plus de six ans.

Egypte : la dernière condamnation de Moubarak cassée par la justice

Hosni Moubarak sera rejugé pour corruption. Sa condamnation à trois ans de prison en 2013 est annulée.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'ex-président égyptien Hosni Moubarak, le 31 mai 2014 au Caire (Egypte). (TARIK EL-CEBBAS / ANADOLU AGENCY / AFP)

Hosni Moubarak aura droit à un nouveau procès. La Cour de cassation égyptienne a en effet annulé la condamnation à trois ans de prison pour corruption de l'ancien président, âgé de 86 ans. Il s'agit de la dernière affaire le maintenant en détention. Toutefois, Hosni Moubarak restera détenu dans un hôpital militaire, jusqu'à ce que le parquet ou un tribunal se prononce sur la question.

Dans cette affaire de corruption jugée en mai 2013, Moubarak avait été reconnu coupable du détournement de plus de 10 millions d'euros d'argent public dans des travaux de rénovation de ses palais présidentiels. Mardi, le haut magistrat de la Cour de cassation a annulé ce jugement et ordonné un nouveau procès.

La plus haute juridiction égyptienne a également annulé la condamnation à quatre années de prison de ses deux fils, Alaa et Gamal Moubarak, dans la même affaire de détournements.

Le volet "meurtres" bientôt examiné en cassation

En novembre, Hosni Moubarak avait déjà bénéficié d'un abandon, en appel, des accusations de meurtre de 846 manifestants qui lui avaient valu la prison à vie en première instance. Un abandon motivé par d'obscurs "vices de procédure", accueilli dans l'indifférence par les Egyptiens.

Le procureur général avait toutefois fait appel de cette décision devant la Cour de cassation, laquelle doit maintenant décider d'ordonner un nouveau procès ou de confirmer l'abandon des poursuites.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Egypte

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.