Crash en Égypte : la piste de l'attentat "fort probable" pour Londres

Les liaisons entre la station balnéaire de Charm el-Cheikh (Egypte) et le Royaume-Uni ont été suspendues à la demande des autorités britanniques.

FRANCE 2

Que s'est-il passé lors du crash de l'Airbus A321 survenu dans le Sinaï égyptien ? Depuis six jours, des enquêteurs du monde entier se relaient sur le site. Accident ou attentat ? Aucune certitude, mais à Londres les autorités privilégient clairement la piste terroriste. "Après avoir refait un point sur les informations dont nous disposons, il y a une forte possibilité que cet accident ait été causé par un engin explosif à bord de l'avion", a déclaré Philip Hammond, ministre britannique des Affaires étrangères.

Une boîte noire très endommagée

Depuis mercredi, les vols entre Charm el-Cheikh (Egypte) et le Royaume-Uni sont suspendus par précaution avancent les autorités britanniques. À Charm El Cheik, le responsable de l'aéroport vient d'être limogé sans que les autorités égyptiennes ne disent pourquoi. Côté égyptien comme côté russe, le discours officiel reste le même, pas de preuve ni de données qui permettent de confirmer la thèse d'un attentat.
En Égypte où la zone de recherches a été étendue à 40 kilomètres carrés, l'examen des deux boîtes noires se poursuit, mais il prendra du temps. La boîte noire qui contient les conversations des pilotes serait très endommagée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les débris de l\'Airbus A321 de la companie russe Metrojet dans le désert du Sinaï, en Egypte, le 1er novembre 2015. 
Les débris de l'Airbus A321 de la companie russe Metrojet dans le désert du Sinaï, en Egypte, le 1er novembre 2015.  (MOHAMED ABD EL GHANY / REUTERS)