Crash en Égypte : défaillance technique ou attentat ?

Les enquêteurs espèrent toujours faire parler les boîtes noires pour comprendre les raisons du crash de l'A321 russe dans le désert du Sinaï.

FRANCE 3
Dans le désert du Sinaï, les enquêteurs sont à pied d'oeuvre pour découvrir ce qui s'est passé samedi 31 octobre et qui a provoqué la chute de l'A321 russe dans le désert égyptien. Ils s'intéressent tout particulièrement à la queue de l'appareil qui avait subi un violent choc au décollage voilà 14 ans. Les réparations avaient-elles été effectuées dans les meilleures conditions ?

Le flash de chaleur d'une bombe ?

À Moscou, l'épouse du pilote affirme avoir eu son mari au téléphone avant le décollage. Il lui aurait fait part de ses craintes quant à l’état de l'avion. "Il s'est plaint juste avant le vol que les conditions techniques de l'avion laissaient beaucoup à désirer", raconte-t-elle. Mais selon CNN, un satellite militaire aurait détecté un flash de chaleur juste avant le crash, ce qui pourrait indiqué qu'une bombe a explosé à bord.
"On est aujourd'hui dans une vérité qui s'oriente vers l'attentat, mais on ne peut toujours pas exclure l'incident majeur, l'explosion technique", indique à France 3 Gérard Feldzer, spécialiste des transports. Seules les boîtes noires détiennent la vérité, leur analyse pourrait durer une à deux semaines.
Le JT
Les autres sujets du JT
Des débris de l\'Airbus A321 de la compagnie russe Metrojet éparpillés dans le désert du Sinaï (Egypte), le 1er novembre 2015. 
Des débris de l'Airbus A321 de la compagnie russe Metrojet éparpillés dans le désert du Sinaï (Egypte), le 1er novembre 2015.  (KHALED DESOUKI / AFP)