Cet article date de plus d'un an.

Décolonisation : "Pas évident que la fête soit très joyeuse 60 ans après"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 5 min.
Décolonisation : "Pas évident que la fête soit très joyeuse 60 ans après"
FRANCEINFO
Article rédigé par
Sorya Khaldoun - franceinfo
France Télévisions

Olivier Marbot, responsable des enquêtes à "Jeune Afrique", magazine qui fête ses 60 ans comme la décolonisation de l’Afrique subsaharienne, est invité dans le 23h de franceinfo, dimanche 13 septembre.

"Il n’est pas évident que 60 ans après la fête soit très joyeuse et que l’Afrique soit sortie de la situation post-coloniale", estime Olivier Marbot, responsable des enquêtes à Jeune Afrique. "L’Afrique a une population jeune, porteuse d’espoir et en plein développement. Mais c’est une jeunesse qui dure et il faut passer à un moment à quelque chose de plus", ajoute le journaliste sur franceinfo, dimanche 13 septembre.

Le Gabon a failli être un département français

Le magazine, qui fête ses 60 ans, s’intéresse à cinq pays en particulier : le Gabon, la Côte d’Ivoire, le Cameroun, la RD Congo et le Sénégal. "17 pays sont devenus indépendants en 1960. On a choisi ces cinq Etats parce qu’on avait le sentiment que chacun à leur façon incarnait une forme d’indépendance : lutte armée au Cameroun, plus pacifique en Côte d’Ivoire et au Sénégal", explique le journaliste. Au Gabon, raconte-t-il, le président ne voulait pas de l’indépendance. Il voulait devenir un département français contre l’avis de sa population et du gouvernement français".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Côte d'Ivoire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.