VIDEO. Une Française de 67 ans, volontaire dans une ONG, kidnappée en Centrafrique

Elle effectuait une mission humanitaire dans le pays quand elle a été enlevée dans une rue de la capitale, Bangui.

ANNE-CLAIRE POIGNARD - FRANCE 2

Une Française âgée de 67 ans, qui effectuait une mission humanitaire en Centrafrique, a été enlevée dans le nord-est de Bangui, la capitale, lundi 19 janvier, selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Elle travaille pour une ONG médicale catholique, la Coordination diocésaine de la santé. Un employé centrafricain de cette organisation a aussi été enlevé. La Française a été kidnappée sur une route la veille de la fin de sa mission. Son retour en France était prévu mardi.

L'archevêché discute avec les ravisseurs

Des membres de la milice anti-balaka, qui sévit dans certains quartiers de Bangui, ont revendiqué le rapt. Ils demandent, en échange de la libération de la Française, celle d'un chef de leur groupe arrêté et emprisonné samedi par le bataillon de la Minusca (Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation des Nations unies en République centrafricaine).
Le chef anti-balaka Rodrigue Ngaïbona, alias "général Andjilo", est poursuivi pour assassinats, rébellion, détention illégale d'armes de guerre, association de malfaiteurs, viols, pillages, selon le procureur général de Bangui.

L'ambassade de France à Bangui "est en contact permanent avec l'archevêché de la capitale centrafricaine, qui a entamé des discussions avec les ravisseurs", précise le ministère des Affaires étrangères français.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des miliciens antibalakas, à 60 km au nord de Bangui, en République centrafricaine, le 1er juin 2014.
Des miliciens antibalakas, à 60 km au nord de Bangui, en République centrafricaine, le 1er juin 2014. (JEROME DELAY / AP / SIPA)