Centrafrique : au moins 10 morts dans des violences à Bangui

Des affrontements ont opposé civils et miliciens chrétiens anti-balaka à des ex-rebelles Séléka. 

Un homme réagit alors que la foule barre une rue de Bangui (Centrafrique), le 22 janvier 2014.
Un homme réagit alors que la foule barre une rue de Bangui (Centrafrique), le 22 janvier 2014. (SIEGFRIED MODOLA / REUTERS)

Nouvelles violences à Bangui. Au moins dix personnes ont été tuées mercredi 22 janvier dans la capitale centrafricaine lors d'affrontements opposant des combattants musulmans ex-Séléka à des civils et à des miliciens chrétiens anti-balaka, ont rapporté des témoins.

Sous couvert d'anonymat, ils expliquent avoir vu les cadavres de six ex-rebelles Séléka et de quatre civils chrétiens près de la prison centrale de la capitale centrafricaine, non loin du camp Kasaï où sont cantonnés d'ex-rebelles. Une source diplomatique occidentale a, elle, fait état de la mort de quatre ex-Séléka.

Aux abords du camp Kasaï, "ça a commencé dans la nuit" avec des violences entre civils du quartier et combattants de l'ex-Séléka (de l'ancien président Michel Djotodia), a raconté un témoin anonyme, ajoutant que cela avait dégénéré en "violences intercommunautaires"Des actes de pillage ont également eu lieu dans le nord de Bangui, entraînant l'intervention de soldats rwandais de la force africaine (Misca) pour ramener le calme.