Tourisme : les mises en garde concernant les zones dangereuses

Alors que les deux ex-otages enlevés au Bénin sont arrivés en France samedi 11 mai, une équipe de France 2 fait le point sur les zones dangereuses pour les touristes.

FRANCE 2

Les touristes en quête d'aventure, loin du tourisme de masse et qui prennent des risques, sont la hantise de nombreuses ambassades sur le continent africain. Mais comment évaluer le risque ? Toutes les informations sont sur le site du ministère des Affaires étrangères. En rouge sur une carte : les zones fortement déconseillées. Le Quai d'Orsay ne peut pas interdire aux touristes français de s'y rendre, mais samedi 11 mai, lors du retour des deux ex-otages enlevés au Bénin, Jean-Yves Le Drian l'a rappelé fermement : il faut éviter à tout prix d'aller dans ces zones trop dangereuses.

La mise en garde de Jean-Yves Le Drian

"Je souhaite vivement qu'après cet exemple, non seulement les Français qui voudraient se rendre dans ces régions, mais aussi les agences de voyages, prennent en considération intrinsèquement les conseils qui sont donnés par le Quai d'Orsay", a déclaré le ministre des Affaires étrangères. En Europe, seules quelques agences, principalement anglo-saxonnes, organisent des voyages dans des pays en guerre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le parc de la Pendjari, dans le nord du Bénin, où deux touristes français ont été enlevés le 1er mai 2019.
Le parc de la Pendjari, dans le nord du Bénin, où deux touristes français ont été enlevés le 1er mai 2019. (STEFAN HEUNIS / AFP)