VIDEO. Sahel : le business des prises d'otages

Au Sahel, les groupes armés terroristes sont à l'origine d'attentats, d'exactions et d'enlèvement. France 2 tente de faire le point sur le dessous des cartes de cette zone géographique complexe.

FRANCE 2

Laurent Lassimouillas et Patrick Picque seront restés neuf jours aux mains de leurs ravisseurs. Une libération et de nombreuses zones d'ombre. Qui sont les preneurs d'otages ? Très vite, les soldats français en ont la certitude : les otages enlevés au Bénin par une cellule qui n'a pas encore été identifiée risquent d'être transférés au Mali, comme l'avait indiqué le général d'armée François Lecointre, évoquant "la transmission et le transfèrement de ces otages à une autre organisation terroriste qui agit au Mali : la Katiba Macina."

Des complicités au sein de la population ?

La Katiba Macina, l'un des nombreux groupes jihadistes présents dans la région et affiliés à Al-Qaïda. Des groupes terroristes locaux qui collaborent pour s'échanger des otages d'un pays à l'autre. Ces enlèvements sont-ils facilités par des complicités dans la population ? Pour Antoine Glaser, journaliste spécialiste de l'Afrique, c'est une certitude. "Ces jihadistes ne sont pas sur la planète Mars, ils ne sont pas offshore, ils sont de plus en plus implantés dans les villages", déclare-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des militaires de la base française de Gao au Mali, en août 2018. 
Des militaires de la base française de Gao au Mali, en août 2018.  (FRED MARIE / HANS LUCAS / AFP)