Amina, la Femen tunisienne, a fait une fugue

Sa famille, chez qui vivait la jeune femme, est sans nouvelle d'elle depuis vendredi. 

Capture d\'écran de la page Facebook de soutien à Amina Tyler, la première Femen tunisienne. 
Capture d'écran de la page Facebook de soutien à Amina Tyler, la première Femen tunisienne.  (FACEBOOK / FRANCETV INFO)

Amina a fui sa famille. La jeune Tunisienne, qui avait publié sur internet des photos d'elle seins nus à la manière du groupe féministe Femen, a quitté le domicile parental depuis vendredi, a annoncé sa mère lundi 15 avril. Dans une vidéo rendue publique par le mouvement militant, la jeune femme confie s'être enfuie, alors qu'elle était retenue de force, et droguée avec "des médicaments à haute dose", explique-t-elle.

Amina est considérée comme la première Femen de TunisiePour avoir publié mi-mars des clichés d'elle la poitrine dénudée, barrée de slogans, la jeune femme de 19 ans s'expose à des poursuites pour "atteinte aux bonnes mœurs". Ce délit est passible de six mois de prison dans le pays. Fin mars, l'organisation féministe avait signalé sa disparition, avant d'indiquer qu'elle se trouvait finalement dans sa famille.

A l'occasion d'une visite à Paris, le 13 avril, le chef de l'Etat tunisien, Moncef Marzouki, a été pris à partie par trois militantes, scandant "Free Amina !", a rapporté Le Monde.fr, insinuant que la jeune femme était retenue chez elle contre son gré. 

"Nous essayons seulement de protéger notre fille"

Dans la matinée de lundi, la mère d'Amina Tyler a fait état de sa disparition. "Ma fille a quitté vendredi à notre insu la maison et nous ne savons pas depuis où elle se trouve", a-t-elle déclaré.

"Des parties instrumentalisent l'histoire de ma fille au détriment de son intérêt (...), a indiqué la mère d'Amina. Il n'y a jamais eu d'histoire de kidnapping, nous essayons simplement de protéger notre fille en refusant de la laisser sortir toute seule par mesure de sécurité". Ajoutant que sa fille "suit un traitement psychiatrique depuis six ans", la mère a indiqué qu'elle allait se rendre dans l'après-midi au ministère de l'Intérieur pour signaler la fugue.