Trois terroristes impliqués dans l’assassinat du Français Hervé Gourdel abattus en Algérie

Ils ont été tués lors d'une opération militaire au sud d'Alger, a annoncé, lundi, le ministre de la Justice algérien.

Hervé Gourdel, un guide de haute montagne niçois, avait été enlevé le 21 septembre 2014.
Hervé Gourdel, un guide de haute montagne niçois, avait été enlevé le 21 septembre 2014. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Trois islamistes, tués récemment lors d'une opération militaire au sud d'Alger, ont été identifiés comme des membres du groupe armé qui avait décapité le Français Hervé Gourdel, a indiqué le gouvernement algérien, lundi 27 juin.

Ces trois "terroristes faisaient l'objet d'un mandat d'arrêt international", a déclaré le ministre de la Justice. Ils font partie d'un groupe de dix-huit islamistes qui ont été tués lors d'une opération militaire menée à Médéa (90 km au sud d'Alger) entre le 8 et le 20 juin, a précisé le ministère de la Défense.

Hervé Gourdel, un guide de haute montagne niçois, avait été enlevé le 21 septembre 2014. Il avait été décapité quelques jours plus tard par le groupe Jund Al-Khilafa, qui a fait allégeance à l'organisation jihadiste Etat islamique.