Crash du vol d'Air Algérie : doute sur l'état des boîtes noires

Le directeur du Bureau d'enquêtes et d'analyses affirme sur RTL que l'un des enregistreurs retrouvés serait apparemment endommagé.

Une photo prise le 26 juillet 2014 montre les débris de l\'appareil affrété par Air Algérie, qui s\'est écrasé dans le nord du Mali.
Une photo prise le 26 juillet 2014 montre les débris de l'appareil affrété par Air Algérie, qui s'est écrasé dans le nord du Mali. (SIA KAMBOU / AFP)

Elles permettront peut-être de comprendre les raisons pour lesquelles le vol d'Air Algérie s'est écrasé jeudi près de Gossi, dans le nord du Mali. Les deux boîtes noires du vol d'Air Algérie ont bien été retrouvées, mais leur état inquiète le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) français, dimanche 27 juillet.

"Il semblerait qu'au moins une des boîtes soit dans un état assez détérioré, affirme sur RTL Rémi Jouty, directeur du BEA. À ce stade-là, il n'est pas possible de se prononcer sur la vitesse à laquelle on pourra retirer des données, et le fait même qu'on pourra retirer des données."

Retrouvées vendredi et samedi sur le site de la catastrophe aérienne, les boîtes noires, qui enregistrent les paramètres de vol et les conversations dans la cabine de pilotage, ont été acheminées vers Gao, la plus grande ville du nord du Mali.

Des analyses qui risquent de durer

Plus tôt dans la journée, Rémi Jouty a expliqué qu'a priori, "les boîtes noires devraient être rapatriées vers la France pour être lues au BEA". "Si les enregistreurs sont en mauvais état, cela peut être plus compliqué et prendre plusieurs jours, voire plusieurs semaines", a-t-il précisé.

Plusieurs spécialistes ont évoqué les mauvaises conditions météorologiques pour expliquer le crash de l'appareil. Mais selon lui, il est encore "trop tôt pour faire la moindre hypothèse" sur la cause de la catastrophe aérienne, qui a coûté la vie à 118 personnes, dont 54 Français.