Algérie : la candidature de Bouteflika vue de Marseille

La situation en Algérie est suivie de près par les Algériens qui vivent en France, notamment à Marseille. Ils comprennent les manifestations, mais ont en tête les violences qui ont eu lieu dans le pays dans années 90, quand le pouvoir était confronté aux mouvements islamistes.

France 3

Abdelaziz Bouteflika est à 82 ans candidat à un 5e mandat consécutif à la tête de l'Algérie. L'élection aura lieu le 18 avril prochain. Sa candidature est massivement rejetée par les Algériens qui vivent à Marseille : "Il est inapte, incapable de parler, incapable de réfléchir, il est mourant ! Sa candidature est une insulte à la constitution algérienne", se désole un passant.

Le refus d'un nouveau mandat

Parmi les craintes des Algériens de Marseille, le retour aux années noires de la guerre civile. Si l'actuel chef de l'Etat algérien joue la carte de la stabilité, beaucoup veulent un autre président dans le pays. À Alger comme dans beaucoup d'autres villes, des milliers d'étudiants manifestent pour demander le départ du président Bouteflika. Ils ne veulent pas d'un 5e mandat.

La moitié de la population algérienne a moins de 30 ans. Plus d'un jeune sur quatre est au chômage.

Le JT
Les autres sujets du JT
Abdelaziz Bouteflika vote pour les élections législatives, le 4 mai 2017, à Alger.
Abdelaziz Bouteflika vote pour les élections législatives, le 4 mai 2017, à Alger. (ZOHRA BENSEMRA / REUTERS)