Abdelaziz Bouteflika : le président algérien brigue un cinquième mandat à 81 ans

Depuis un AVC en 2013, Abdelaziz Bouteflika, presque 82 ans, ne peut plus se déplacer et à peine parler, mais il brigue un cinquième mandat à l'élection présidentielle algérienne en avril prochain.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Lors de l'une de ses rares sorties publiques en novembre dernier, Abdelaziz Bouteflika est apparu tassé dans son fauteuil roulant. Il est manifestement de plus en plus affaibli, mais est, malgré tout, candidat à un cinquième mandat en Algérie. "Bien sûr, je n'ai plus les mêmes forces physiques qu'avant, chose que je n'ai jamais occultée à notre peuple, mais la volonté inébranlable de servir la patrie ne m'a jamais quitté et elle me permet de transcender les contraintes liées aux ennuies de santé", a-t-il écrit dimanche 10 février.

Une succession encore incertaine

Le candidat Bouteflika, élu pour la première fois en 1999, semble bien loin. Il avait alors pour mission le retour de la cohésion nationale après les années de guerre civile. Depuis son AVC en 2013, il ne gouverne plus seul. Il est entouré par d'influents conseillers politiques, militaires, économiques.... Des cercles de pouvoir qui, selon certains experts comme Brahim Oumansour, n'ont pas réussi à négocier sa succession. Abdelaziz Bouteflika devrait être réélu en avril prochain. Mais aura-t-il vraiment les moyens de réformer un pays qui subit de plein fouet la chute des cours de pétrole ? D'autant plus que certains électeurs, résignés, pourraient bouder les urnes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, lors des élections législatives, le 4 mai 2017 à Alger.
Le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, lors des élections législatives, le 4 mai 2017 à Alger. (RYAD KRAMDI / AFP)