Abdelaziz Bouteflika : la fin d'un règne

Le président algérien a démissionné mardi 2 avril, il a plié sous la pression de la contestation et de l'armée. La joie a éclaté.

FRANCE 2

Des élections d'ici juillet

La liesse s'empare alors des rues d'Alger (Algérie). Feux d'artifice et concerts de klaxons. La contestation populaire vient de l'emporter. "On est contents, on est très fiers et c'est la victoire, la victoire du peuple", confie une manifestante. Pour la première fois en 20 ans, l'Algérie n'a plus de président. Mais pour beaucoup ce n'est pas assez, c'est tout un système qu'ils veulent voir disparaitre. Mais la transition prévue a déjà du mal à convaincre. De nouvelles élections devraient être organisées, au plus tard début juillet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, le 23 novembre 2017.
Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, le 23 novembre 2017. (RYAD KRAMDI / AFP)